La chirurgie de l’homme
Le Lifting Cervico-Facial

 

Définition

Le but d’un Lifting Cervico-Facial (LCF) est d’obtenir un rajeunissement des traits du visage en luttant contre les effets du temps, tout en conservant un résultat naturel.

Il permet de repositionner et de remettre en tension les tissus affaissés de la face et du cou en restaurant l’anatomie passée.

Le LCF ne se concentre pas uniquement sur la peau et son relâchement mais se doit également de remettre en tension les muscles de la face et du cou afin d’obtenir un résultat durable dans le temps.

Indications

Le LCF s’adresse aux patients désireux d’obtenir un rajeunissement du visage.

Il permet de contrer l’affaissement des pommettes, des bajoues et l’altération de l’ovale du visage. Il est également efficace sur l’affaissement du cou et les sillons nasogéniens.

Il n’y a pas d’âge à partir duquel envisager un lifting car celui-ci dépend non pas de l’âge civil du patient mais de son âge physiologique et de l’ampleur des effets du temps sur son visage.

Le LCF peut être associé à d’autres interventions de rajeunissement :

  • Blépharoplastie supérieure et/ou inférieure,
  • Lipofilling
  • Lipoaspiration du menton (petite incision supplémentaire)

Intervention :

Lifting Cervico-Facial

Incision cutanée : Incision dans des zones dissimulées du visage (patte capillaire, sillon pré-auriculaire, zone chevelue derrière l’oreille)

Décollement cutané : Son ampleur dépend des zones à traiter et de l’importance du relâchement cutané.

Mise en tension du SMAS (Système Musculo-Aponévrotique Superficiel) : Permettant de parfaitement redessiner l’ovale du visage et de retendre l’étage cervical.

Redrapage et résection de l’excès de peau.

Drainage, Suture et pansement.

Autres informations concernant l’intervention :

  • Hospitalisation: en général une hospitalisation de 24 heures est nécessaire et les redons sont retirés avant la sortie le lendemain de l’intervention.
  • Anesthésie: l’anesthésie générale est beaucoup plus confortable pour le patient.
  • Durée opératoire: entre 3 et 4 heures selon l’ampleur du relâchement.
  • Examen préopératoire: 2 consultations avec le chirurgien légalement obligatoires, 1 consultation d’anesthésie, bilan préopératoire.
  • Contre indication: Le tabac augmente considérablement le risque de nécrose de la peau et d’infection. Il est donc contre-indiqué pendant 1 mois avant et après l’intervention.

Suites opératoires

Variables d’un patient à l’autre, les douleurs sont en général peu importantes et bien contrôlées par des antalgiques simples.

  • Retrait des redons et du pansement le lendemain de l’intervention,
  • Quelques ecchymoses et de l’œdème sont présents pendant 1 semaine,
  • Pansements et nettoyage quotidien à domicile réalisés par le patient : nettoyage au sérum physiologique et application de vaseline sur les cicatrices. Crème hydratante sur le décollement et le visage,
  • Retrait des fils autour de l’oreille à 7 jours,
  • Retrait des fils dans les cheveux à 15 jours,
  • Le résultat définitif est en général obtenu à 3 mois,
  • Des soins spécifiques sur les cicatrices (éviction solaire et massage) seront à réaliser pour les rendre les plus discrètes possible.

Des visites de contrôle sont réalisées à 1 semaine, 15 jours, 2 mois et 6 mois.

Risques et complications :

Heureusement, les vraies complications sont très rares à la suite d’un Lifting Cervico-Facial réalisé dans les règles.

Pour autant et malgré leur rareté, vous devez être informé des complications possibles :

  • Risques anesthésiques :
    Ils seront exposés lors de la consultation d’anesthésie préopératoire.
  • Risques liés à l’intervention:

– Précoces:

Hématome : il s’agit d’un saignement pouvant parfois nécessiter une reprise chirurgicale afin de coaguler le vaisseau responsable et d’évacuer le caillot sanguin,

Souffrance cutanée : parfois responsable d’un retard de cicatrisation (risque très augmenté par l’intoxication tabagique),

Infection : exceptionnelle,

Lésion nerveuses : l’atteinte d’une branche du nerf facial susceptible d’entrainer une parésie, voire une paralysie faciale est exceptionnelle et habituellement régressive spontanément en quelques mois,

– Tardifs :
Des cicatrices anormales, hypertrophiques voire chéloïdes, d’apparition imprévisibles peuvent compromettre le résultat esthétique et requérir des traitements locaux spécifiques parfois prolongés.